L’ Homme révolté

6811178_Snapseed

Albert Camus

“Parler de ses peines, c’est déjà se consoler.”

“L’homme est la seule créature qui refuse d’être ce qu’elle est.”

“La seule règle qui soit originale aujourd’hui : apprendre à vivre et à mourir, et pour être homme, refuser d’être Dieu.”

“Ce qu’on appelle raison de vivre est en même temps une excellente raison de mourir.”

“Les héros ont notre langage, nos faiblesses, nos forces. Leur univers n’est ni plus beau ni plus édifiant que le nôtre. Mais eux, du moins, courent jusqu’au bout de leur destin.

Extraits de L’Homme révolté
 
9782070323029_Snapseed

 

Soleil noir

kristeva_BICUBIC_1_Snapseed

Écrire sur la mélancolie n’aurait de sens, pour ceux que la mélancolie ravage, que si l’écrit venait de la mélancolie. J’essaie de vous parler d’un gouffre de tristesse, douleur incommunicable qui nous absorbe parfois, et souvent durablement, jusqu’à nous faire perdre le goût de toute parole, de tout acte, le goût même de la vie. Ce désespoir n’est pas un dégoût qui supposerait que je sois capable de désir et de création, négatifs certes, mais existants. Dans la dépression, si mon existence est prête à basculer, son non-sens n’est pas tragique : il m’apparaît évident, éclatant et inéluctable.

(…)
La liste est infinie des malheurs qui nous accablent tous les jours… Tout ceci me donne brusquement une autre vie. Une vie invivable, chargée de peines quotidiennes, de larmes avalées ou versées, de désespoir sans partage, parfois brûlant, parfois incolore et vide. Une existence dévitalisée, en somme, qui, quoique parfois exaltée par l’effort que je fais pour la continuer, est prête à basculer à chaque instant dans la mort. Mort vengeance ou mort délivrance, elle est désormais le seuil interne de mon accablement, le sens impossible de cette vie dont le fardeau me paraît à chaque instant intenable, hormis les moments où je me mobilise pour faire face au désastre. Je vis une mort vivante, chair coupée, saignante, cadavérisée, rythme ralenti ou suspendu, temps effacé ou boursoufflé, résorbé dans la peine… Absente du sens des autres, étrangère, accidentelle au bonheur naïf, je tiens de ma déprime une lucidité suprême, métaphysique. Aux frontières de la vie et de la mort, j’ai parfois le sentiment orgueilleux d’être le témoin du non-sens de l’Être, de révéler l’absurdité des liens et des êtres. »

Julia KRISTEVA, Soleil Noir

product_9782070325153_195x320_Snapseed

http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Folio/Folio-essais/Soleil-noir

Wikipédia

Textes

Expérience intérieure

Site officiel de Julia Kristeva

 

 

Voeux

Mes meilleurs voeux pour 2015 aux quelques visiteurs qui m’ont fait l’honneur de m’accorder un peu de leur précieux temps, et à celles et ceux qui m’ont procuré le grand plaisir d’intervenir sur certains billets ou encore d’en suggérer d’autres.

Á l’année prochaine,

DV

visage-bouddha_DxO_DxO_Snapseed

Visage du Bouddha

 

« N’acceptez pas mes enseignements sans les avoir vraiment étudiés. Si l’on vous donne une pépite d’or, vous allez naturellement vérifier de toutes les façons possibles, si c’est vraiment de l’or. De la même façon , agissez ainsi avec mes enseignements pour reconnaître leur validité et les accepter. »
Conseil du Bouddha Shakyamuni à ses disciples

Je souhaiterais terminer cette année avec une dernière citation du Bouddha Shakyamuni, offerte par Michel Ledieu :

« Celui qui est le maître de lui-même est plus grand que celui qui est le maître du monde. »

 

 

Association libre 12

 

Sollers_image_BICUBIC_1_Snapseed

 

« Toute écriture, qu’elle le veuille ou non, est politique. »                   Théorie d’ensemble

Philippe Sollers

 

Montherlant11-549214_BICUBIC_1_Snapseed

« La politique est l’art de se servir des gens. »

Henry de Montherlant

Stefan_Zweig_BICUBIC_1_Snapseed

« La raison et la politique suivent rarement le même chemin. »             Marie Stuart

Stefan Zweig

 

Sponville_20080224elpepspor_2_BICUBIC_1_Snapseed

« La politique nous rassemble en nous opposant : elle nous oppose sur la meilleure façon de nous rassembler !  »                                      Présentations de la philosophie

André Comte-Sponville

Association libre 11

Breton_HR_56600100528260_1_Snapseed

« Les aspirations de l’homme à la liberté doivent être maintenues en pouvoir de se recréer sans cesse ; c’est pourquoi elle doit être conçue non comme état mais comme force vive entraînant une progression continuelle.  »   Arcane 1

André Breton

696px-Charles_Baudelaire_Snapseed

Photographie de Nadar

 

« Pour que la loi du progrès existât, il faudrait que chacun voulût la créer ; c’est-à-dire que, quand tous les individus s’appliqueront à progresser, alors, l’humanité sera en progrès.  »    Journaux Intimes

Charles Baudelaire