Le savoir interdit

Le Nom de la Rose

9f3049f2ce8950b46c072e88b6a990a9

Le livre

9ab0ebcedb8912e00f1d75848528c9b9

Le film

Aristote     La rhétorique     La poétique

Le Making of sur YouTube

Ce film démontre ,par un paradoxe, l’importance de la culture. La lecture amène l’ouverture d’esprit, le pluralisme et le jugement. Dans cette dystopie, Le protagoniste sort de cette dictature, prônant l’obscurantisme, grâce à la connaissance. Une fois le film terminé, j’ai perçu ma bibliothèque comme un vrai trésor, accessible à tout le monde. Je me présente, je suis Walden de Thoreau.

Cinéma français.fr      Les Grignoux.be     Á la Lettre

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jean-Jacques Annaud     Umberto Eco

Autres Billets

 

Le plus grand ennemi

635851822446101809-Dickens jacket

« Il y a des gens qui n’ont pas de plus grands ennemis qu’eux-mêmes, vous savez. »

Charles Dickens, Oliver Twist

Dickens

9782013226073FS

Le livre

oliver-twist

Le film

Oliver Twist

Oliver Twist     Les adaptations

« Il m’a été difficile de choisir ce que j’allais tourner après Le Pianiste. Je souhaitais réaliser un film pour mes enfants parce qu’ils s’intéressaient à mon travail et que les sujets que j’avais traités jusqu’alors ne leur parlaient pas vraiment. Je leur lis des histoires chaque soir avant qu’ils ne s’endorment, et je sais ce qui les fait rêver. J’ai donc réflechi à une histoire qui pourrait les séduire, les captiver. »

« Oliver Twist comporte plusieurs niveaux de lecture. C’est à la fois un parcours initiatique, l’apprentissage de la vie, une saga romanesque se déroulant au cœur d’une époque fascinante où le pire côtoyait le meilleur. Comme dans tous ses romans, Dickens y mêle humour et tristesse. Je suis particulièrement réceptif à son sens de l’ironie, son goût du second degré très britannique. Les enfants aiment beaucoup cela aussi. Pour moi, le côté sombre d’Oliver Twist n’a jamais été un problème vis-à-vis des plus jeunes. C’est une part inhérente à tous les contes, qu’ils soient de Perrault ou des frères Grimm, et les enfants adorent! »

Roman Polanski          Autre Billet

 

Le pianiste

ob_859f13_livrepianiste

 

Le titre original du livre de Szpilman, paru pour la première fois en Pologne dès 1946 et racontant sa survie pendant la Seconde Guerre mondiale à Varsovie sous l’occupation allemande, est Une ville meurt. Il le rédige juste après la guerre, encore sous le coup de la souffrance vécue et y rapporte l’enfer du ghetto, la déportation de sa famille au camp d’extermination de Treblinka à laquelle il a échappé de justesse : quelqu’un, ayant reconnu le musicien célèbre et admiré, l’a soustrait à la foule vouée à la mort, lors du chargement du convoi, dans l’enceinte de transit à Varsovie. Il y témoigne aussi de la solidarité d’amis polonais qui l’ont hébergé après sa fuite du ghetto, ont risqué leur vie pour lui procurer des cachettes, jusqu’à ce qu’il fût découvert peu avant la fin de la guerre par Wilm Hosenfeld, un officier de la Wehrmacht qui lui sauva la vie, alors qu’il mourait de faim dans Varsovie presque totalement détruite.

Le livre de Szpilman est victime de la censure des nouveaux dirigeants communistes car il est tout sauf politiquement correct : après les horreurs de l’holocauste, il est inacceptable de présenter un officier allemand comme sauveur, et Szpilman est contraint de transformer Wilm Hosenfeld en Autrichien. Impensable également de présenter des Polonais ou des Ukrainiens comme collaborateurs dans l’extermination des Juifs de Pologne. Pendant les décennies qui suivent, les éditeurs qui souhaitent republier l’ouvrage en Pologne se heurtent au refus des autorités gouvernementales.

C’est ainsi qu’il faut attendre un demi-siècle avant que, à l’initiative du fils de Szpilman, Andrzej, le livre soit republié sous le titre Le Pianiste, tout d’abord en Allemagne. Rapidement, des éditeurs de tous les continents prennent la suite, convaincus de la nécessité de rendre accessible à un large public ce document exceptionnel sur la Shoah. Grâce au film de 2002 réalisé par Roman Polanski (voir Le Pianiste), qui reçoit de nombreux prix internationaux — dont trois Oscars —, le récit autobiographique de Władysław Szpilman est désormais connu de millions de spectateurs.

Wikipédia

le-pianiste_affiche1

Le-pianiste_portrait_w858

adrien-brody_BICUBIC_1_Snapseed_tonal

          Wikipédia     Première     Sens critique     Musiblog

img-735560af0_BICUBIC_1_Snapseed

Adrien Brody     Wikipédia

 

025-patrick-swirc-theredlist_Snapseed

Roman Polanski     Wikipédia

 

wladyslaw-szpilman-2_Snapseed2

Władysław Szpilman